, Tract

Social

Licenciements et emploi précaire, attaques contre les retraites, les hôpitaux et l’école, réforme des lycées, expulsions de sans-papiers et mesures policières : la politique de Sarkozy forme un tout cohérent. Pour en finir avec cette politique, il faut une véritable unité :
Assez de dialogue social ! Front unique contre Sarkozy !

Le gouvernement veut organiser la division

Le gouvernement essaye d’opposer les travailleurs immigrés aux autres travailleurs en expulsant les travailleurs et les jeunes sans papiers par dizaines de milliers, en organisant les débats sur l’identité nationale, en transformant en délit les offenses au drapeau national…..

Il essaye d’opposer les jeunes et les anciens : Pour justifier ses attaques, il parle de « solidarité intergénérationnelle » ; il prétend que les dettes actuelles seront payées « par nos enfants ». C’est un énorme mensonge : les dettes de l’État sont provoquées par les cadeaux faits aux bourgeois (comme le bouclier fiscal) ; et les pertes de la Sécurité sociale (dont les retraites) sont provoquées par les exonérations de cotisations sociales décidées par le gouvernement (ce vol profite aux patrons)… Ces dettes et pertes, si l’on n’en finit pas avec le système capitaliste, seront remboursées par les futurs salariés au profit des bourgeois (et de leurs enfants) qui possèdent les titres de ces dettes.

En réalité, les salariés avec les étudiants, les chômeurs, les retraités ne peuvent être que tous unis contre Sarkozy, contre les bourgeois, les parasites, les rentiers et les fils à papa.

Défendre la « retraite à 60 ans » impose le retour aux 37,5 années

La politique de Sarkozy forme un tout : repousser l’âge de la retraite, c’est aggraver le chômage. Avant les décrets Balladur, il fallait cotiser 37,5 années pour une pleine retraite. Maintenant il en faut 40 et plus…Dans le même temps, emplois précaires et stages non payés se sont multipliés.

Presque tous les dirigeants syndicaux et aussi le Parti socialiste, le PCF, le PG, etc…enterrent la revendication du retour aux 37,5 annuités. Mais un nombre croissant de travailleurs arrive à 60 ans sans avoir 40 annuités de cotisation donc aura une retraite incomplète. L’exigence, c’est en particulier : abrogation des décrets Balladur (et de la loi Fillon pour les fonctionnaires), retour aux 37,5 années !

Assez de discussions avec Sarkozy ! Rupture avec le gouvernement !
Le gouvernement est affaibli par sa défaite électorale. Alors, pour faire passer sa politique, il propose aux dirigeants syndicaux davantage de discussions, de « dialogue social ». Mais il n’y a rien à négocier ! Ces discussions ne servent qu’à justifier les projets gouvernementaux. Assez de dialogue social ! Boycott des discussions ! C’est le combat uni qu’il s’agit d’organiser.
Dehors Sarkozy sans attendre 2012 !
La signification des résultats des élections régionales est claire : les salariés, la population laborieuse et la jeunesse ne veulent plus de ce gouvernement. Qu’il parte immédiatement !

Mais les dirigeants du PS, du PCF et du PG aidés par Europe Ecologie préfèrent laisser Sarkozy jusqu’en 2012. Si Sarkozy reste deux ans encore, les acquis sociaux (Sécurité sociale, scolarité gratuite à partir de deux ans, etc…) seront un champ de ruines ! L’exigence, c’est que se réalise une véritable unité, le front unique contre Sarkozy, pour le chasser sans attendre et constituer un gouvernement des organisations du mouvement ouvrier sans représentants de la bourgeoisie.

 
 
Mis à jour le
21
août
2020