, Bulletin n°21

Mouvement ouvrier

Le conseil national de la résistance : rappels chronologiques

1938

10 avril : Daladier (Radical) est investit par la chambre du Front populaire. Il forme avec Paul Reynaud, Paul Ramadier (centristes)… le gouvernement de la « revanche sur la classe ouvrière » («  remettre la France au travail »).

30/09 signature des accords de Munich. 

octobre : suspension des 40 heures.

30/11 : échec de la grève appelée par la CGT. Daladier obtient les « pleins pouvoirs » (sauf de la part du PCF).

1939

23/08 Pacte Hitler-Staline.

1-3 sept : déclaration de guerre (par la France et l’Angleterre).

26/09 le PCF est dissout, L’Humanité interdit.

1940

21 mars – 16 juin : gouvernement Paul Reynaud (de Gaulle est sous-secrétaire d’État à la guerre).

juin : effondrement militaire de l’armée française.

16 juin : Reynaud démissionne, Pétain est élu président du Conseil  ; de Gaulle, qui a rencontré Pétain, part à Londres.

17 juin : Pétain annonce qu’il a demandé l’armistice.

18 juin : appel lancé par de Gaulle depuis Londres.

22 juin : Pétain signe l’armistice.

10 juillet : le Parlement de Vichy vote les pleins pouvoirs à Pétain (569 pour, 80 contre, 20 abstentions).

24 octobre : rencontre entre Pétain et Hitler à Montoire ; Pétain appelle à la collaboration. Les syndicats sont dissout en novembre (la Charte du travail instaurée en octobre 1941).

➠➠➠ cette année 1940 marque ainsi une défaite historique de l’impérialisme français. 

1941

22 juin : la Wehrmacht envahit l’URSS.

Appel du PCF pour la formation d’un ’Front national de lutte pour l’indépendance de la France’ ; mise en place des Francs-Tireurs et Partisans Français (FTPF).

14 août : Charte de l’Atlantique.

5 [décembre : l’armée allemande est stoppée devant Moscou. Pétain voit se lever « le vent mauvais » (12/08/1941).

7 décembre : attaque de l’armée japonaise sur Pearl Harbour

8 décembre : entrée en guerre des États-Unis.

1942

2 janvier  : Jean Moulin (Radical-socialiste) est parachuté en France. 

avril : Déclaration faite par de Gaulle aux Mouvements de résistance (c’est son programme politique).

septembre 1942 : Staline reconnait le Comité National français comme seul légitime (contacts entre Staline et de Gaulle durant l’année 1942).

8 novembre 1942 : débarquement en Afrique Nord.

1943

janvier : unification des mouvements de résistance de la zone sud dans le MUR (mais certains dont les FTP restent à l’écart).

2 [février : à Stalingrad, capitulation de von Paulus : défaite majeure de l’armée allemande.

Février 1943 : création du STO (service du travail obligatoire).

avril : Réunification de la CGT par les accords du Perreux entre les représentants communistes et les représentent les communistes et les représentants de la tendance majoritaire.

27 mai : J. Moulin crée le CNR : les dirigeants des principaux mouvements de résistance, de la CGT, de la CFTC, des partis d’avant guerre, y compris PCF, reconnaissent de Gaulle comme chef politique.

3 juin : de Gaulle constitue le Comité français de Libération Nationale à Alger. Il sera transformé en juin 1944 en gouvernement provisoire de la République française (GPRF) : les représentants de toutes les familles politiques, du PCF à la droite, y siègent.

21 juin : arrestation de Jean Moulin à Caluire.

29 décembre : création des FFI (Forces françaises de l’intérieur).

1944

15 mars : adoption du programme du CNR.

31 août : le comité central du PCF adopte le mot d’ordre : « S’unir, combattre, travailler ».

27 novembre : retour de Thorez en France.

1945

Janvier : discours de Thorez au comité central du PCF

Le GPRF instaure son autorité sur le territoire.

Octobre 1945 : les Alliés reconnaissent le GPRF, mais de Gaulle n’est pas convié à Yalta.

 
 
Mis à jour le
2
décembre
2019