L'insurgé
La jeunesse est la flamme de la révolution (Karl Liebknecht)
Pour une organisation révolutionnaire
www.insurge.fr
15 décembre 2009, Bulletin
Article en pdf
Culture
Un siècle d'importantes luttes de classes

« Je dépeins un monde de l'outrancier, du viscéral, du monstrueux »

Appréciation de Yu Hua sur Brothers, son dernier roman.

précédent 


Brothers est l'histoire de deux demi-frères Li Guangtou et Song Gang, enfants puis adolescents pendant la Révolution culturelle (première partie du livre) puis adultes à partir des années 1980, de la période de l'Ouverture à l'enrichissement frénétique des années 1990 et 2000 (deuxième partie du livre).

« La GRCPC fut une période folle ; elle a été suivie d'une autre période folle : celle où il faut gagner beaucoup d'argent. Du temps de Mao, quand on rencontrait quelqu'un, avant de dire bonjour, on prononçait une phrase de Mao. Aujourd'hui, avant de se dire bonjour, on demande : combien gagnes-tu par mois ? »

Brothers illustre parfaitement les bouleversements sociaux et culturels qui ébranlent la Chine.

« On me dit, mais ce que tu écris n'a rien d'extraordinaire, ce n'est ni imaginatif, ni exceptionnel, tu n'inventes rien, des Li Guangtou il y en a partout. je réponds que oui, mais je suis le premier à en parler. »

à l'étranger, et en France en l'occurrence, Brothers est un roman à l'imagination débordante, prodigieuse, presque outrancière, mais c'est une fiction. Pour le public chinois, c'est la simple représentation, même talentueuse, d'une réalité quotidienne, d'ne Chine où « tout peut arriver » .



En mai-juin 2008, le romancier chinois Yu Hua (voir article : ici ) a participé aux Assises internationales du roman à Lyon. Il a répondu aux questions de lycéens, « dialogué » avec un philosophe français, François Jullien. La vision de la Chine actuelle de Yu Hua tranche totalement avec celle de ce « sinologue » français.

Yu Hua : Dans mon roman Brothers[10], je décris de nombreuses « séances de luttes-critiques » : c'étaient en fait des bagarres de rue, très fréquentes pendant la Révolution culturelle, entre les gardes rouges, qui portaient un brassard, et les ennemis du peuple, qui étaient contraints de porter un chapeau de papier et une pancarte autour du cou. Ces bagarres entraînaient de nombreux lynchages. Pour moi, tant qu'il y aura des politiciens et des hommes d'affaires, il y aura des stratégies indirectes pour obtenir la victoire?; et tant qu'il y aura des pauvres dans le monde, il y aura des bagarres de rue et des confrontations directes. Comme je ne décris que des pauvres dans mes romans, je montre mes personnages en train de donner des coups de poing. Comme François Jullien étudie des intellectuels et des auteurs classiques, il s'intéresse à l'art d'éviter les chocs frontaux.


Quels souvenirs gardez-vous de l'époque de la Révolution culturelle, dont vous avez été des témoins directs ?

Yu Hua : Je crois que tous les Chinois qui ont vécu cette période seront d'accord avec moi pour dire que c'était un désastre. Au quotidien, c'était une époque étrange aussi. Le portrait peint de Mao, avec des rayons de soleil autour de la tête, était affiché partout, dans les grandes villes comme dans les petits villages. Il était même reproduit sur le mur des toilettes - seul lieu où ce n'était pas obligatoire?! Dans les documentaires, on montrait souvent Mao en train de faire un signe de la main sur la place Tian'anmen, et ça avait l'air parfaitement normal. Une fois, il a traversé le fleuve Yangzi à la nage, et arrivé sur le rivage, en peignoir, il a fait le même signe de la main(.) Aujourd'hui, si un homme politique faisait une chose pareille, on dirait que c'est une dérive publicitaire typique du capitalisme. Mao disait : « lorsque l'ennemi approuve, nous désapprouvons. Lorsque l'ennemi désapprouve, nous approuvons »[11].


Notes


[10]
Brothers, Acte sud 2008. Le parcours de deux demi-frères sous la Révolution culturelle (enfance et adolescence), puis des années de l'Ouverture de 80 à 2000, illustre parfaitement les bouleversements sociaux et culturels qui ébranlent la Chine.


[11]
François Jullien et Yu Hua - De Mao aux J.O., l'épopée de la Chine contemporaine (Philo Magazine n&ndeg; 32 de septembre 2009) http://www.philomag.com/article,dialogue,de-mao-aux-jo-l-epopee-de-la-chine-contemporaine,1006.php






Mis à jour le 03 octobre 2014


Pour nous contacter

Pour s'abonner
Mis à jour le 10 juin 2019